Référencement naturel, par où commencer ?

Se servir du référencement naturel ou SEO pour rendre son site visible sur Google passe par des actions clé. D’abord, bien comprendre son client pour lui apporter ce qu’il recherche. Puis définir ses mots-clés, les expressions tapées par votre cible en rapport avec le problème que vous résolvez et la solution que vous proposez. Puis rédigez du contenu pour ces mots-clés, avec des images optimisées. Si vous le pouvez, concentrez-vous sur le référencement local sur votre secteur géographique. Travaillez vos liens et soyez patient ! Le SEO ne se fait pas en 1 jour. Mettez en place un suivi pour voir vos résultats. Rentrons dans les détails.

Référencement naturel, par où commencer ?

Priorité au client

Première action pour débuter son référencement naturel : bien connaître son client. C’est crucial pour orienter le travail SEO dans la bonne direction.

Ce n’est pas tout de bien positionner vos pages. Ils doivent s’afficher pour les bons internautes, au bon moment. Vous devez donc attirer un trafic ciblé, celui susceptible d’acheter vos services ou vos produits.

Donc, plus vous connaîtrez votre client, plus votre SEO sera efficace !

Les bonnes questions à se poser

  • Qui est votre cible ?
  • Quelles sont ses problématiques ?
  • De quoi a-t-il besoin ?
  • Quels conseils lui donner ?
  • Quel langage utilise-t-il ?

Passez à l’action !

  • Définissez le mieux possible votre cible
  • Listez toutes les questions qu’il peut se poser
  • Notez le ton utilisé

Un conseil

Pour connaître les expressions de votre cible, relisez les témoignages de vos clients, lisez les questions posées sur votre thème dans vos groupes Facebook dans des commentaires Instagram… Allez sur des forums. Ou bien encore, posez-leur la question ! Ce sera encore plus qualitatif. 

Vous voulez creuser le sujet ? Découvrez comment connaitre son client idéal.

Définir ses mots-clés

Maintenant, que vous connaissez bien votre cible, vous devez trouver les mots-clés les plus adaptés à ses clients. Cela vous permettra de construire une stratégie SEO.

Les mots-clés, c’est quoi ?

  • C’est ce que nous tapons dans un moteur de recherche quand nous cherchons quelque chose. Par exemple, « Comment mieux dormir » quand on cherche des solutions à des insomnies
  • C’est un ensemble de mots : on devrait dire « expression-clé » mais au départ, on tapait un seul mot. D’où l’expression. Avec le temps, nous tapons plus de mots, et encore plus avec la recherche vocale.
  • Plus un mot-clé est précis, plus le SEO est atteignable et rentable dans le sens où il attirera des internautes vraiment intéressés. C’est ce qu’on appelle les mots-clés à longue traîne.

Comment choisir ses mots-clés ?

  • Ils doivent être pertinents pour votre activité, en phase avec ce que vous proposez
  • Ils doivent être cherchés par les internautes : c’est ce qu’on appelle le volume de recherche.
  • La concurrence ne doit pas être trop rude, tout en existant. S’il n’y a pas de concurrence, c’est qu’il n’y a sans doute pas de marché. S’il y en a trop ou des concurrents trop forts pour vous, ce sera difficile d’exister
  • Le type de contenu proposé par Google pour cette recherche correspond à ce que vous proposez : c’est la notion d’intention de recherche

L’intention est une notion importante. Imaginez que vous écriviez un super article, optimisé pour le pour un mot-clé défini. Cependant, Google n’affiche pas toujours des articles de blog. Ce n’est vrai que si Google pense que les internautes recherchent ce type de contenu.

Par exemple, si vous tapez « Restaurant Landais Paris », vous ne trouverez que des annuaires de restaurants ou des restaurants. Aucun article sur la première page.

Passez à l’action !

  • Brainstormer : cherchez les expressions de vos clients pour parler de vous ou de vos services, relisez les témoignages qu’ils vous ont laissés, ou les mails des premiers contacts.
  • Recherchez dans les groupes type Facebook : quand vos cibles demandent de l’aide sur votre thème, quelle est leur demande exacte ? Quelles sont leurs expressions ? C’est une mine d’or pour les problématiques clients.
  • Google ou YouTube : commencez à taper une recherche sur Google et il cherche à compléter votre demande avec les recherches les plus fréquentes. C’est une mine d’idées.

Listez un maximum d’expressions.
Puis utilisez UberSuggest pour mesurer la concurrence et le volume de recherche.

Pour aller plus loin

Cherchez encore plus d’expression avec des outils comme answerthepublic ou meilleur pour des recherches en français Asking Franklin ou encore Yooda Insight (payant). Puis regroupez ces expressions par clusters thématiques. Pour chaque groupe, vous aurez le mot-clé principal et des mots-clés secondaires.

Utiliser ses mots-clés

Le temps est loin où on mettait son mot-clé partout : le texte devenait totalement illisible mais bien référencé. Le référencement naturel est devenu plus subtil : la priorité est donnée aux humains. Les robots se « rapprochent » d’un comportement humain : ils ne se contentent plus de compter la répétition de ce mot-clé !

Pour agir avec subtilité, pensez toujours à vos visiteurs humains d’abord. Rédigez vos textes pour eux

Ensuite, vérifiez la présence de vos mots-clés dans les endroits stratégiques comme

  • le titre de la page, idéalement au début
  • quelques sous-titres
  • le title ou titre SEO
  • le début du texte et aussi, un peu dans le texte, tout en restant lisible pour des humains

Et des variations d’expressions clés

Utiliser des variations du mot-clé dans

  • La méta-description
  • Les sous-titres

Point technique : la méta-description et le title ou titre SEO, c’est ce qui apparaît dans les résultats de recherche. On les remplit dans WordPress par exemple grâce à une extension SEO comme Yoast SEO, Rankmath ou SEOPress : dans chaque page et article, on entre ces métadonnées dans la partie SEO de l’extension.

Les images et le SEO

Il y a 2 actions distinctes et tout aussi importantes : optimiser ses images et remplir sa balise « texte alternatif ».

L’optimisation consiste à réduire le plus possible le poids des images. C’est important pour la performance globale de la page et une bonne vitesse d’affichage. Le visiteur appréciera. Et c’est un critère pour le SEO. Rien de très compliqué, c’est juste une bonne habitude à prendre.

D’abord, il faut utiliser une taille d’image cohérente avec ce qui sera effectivement affiché. Or, souvent les photos de départ ont un format gigantesque par rapport à l’affichage. Il faut donc les redimensionner.

Ensuite, il faut les compresser pour réduire encore leurs poids. On pourra faire les 2 opérations grâce à un site comme Squoosh. Chaque image doit faire moins de 100 kO.

Et puis vous nommez proprement chacune de vos images, c’est-à-dire avec un nom en rapport avec le contenu de l’image, sans espace, ni accent.

Alors vous pouvez télécharger l’image prête sur le site.

Le champ “texte alternatif”

Ensuite, il ne reste plus qu’à remplir le champ « texte alternatif » avec quelques mots pour décrire l’image. Vérifiez que le texte autour de l’image correspond sémantiquement avec l’image et, si c’est possible, mettez une légende sous l’image.

Tous ces éléments viennent aider les robots de Google à comprendre ces images qu’ils n’arrivent pas à décrypter seuls.

Bonus : si vous n’avez pas suivi ce processus jusque-là, vous pouvez remplir sans problème le texte alternatif et la légende. Pour ce qui est de la taille, du poids et du nom, c’est plus compliqué : il faudrait reprendre chaque image, la retraiter correctement et la réinstaller. Pour ce qui est de la performance, et sur WordPress, vous pouvez ajouter une extension comme WP Smush ou Imagify qui compresse les images sur le site. C’est mieux que rien !

Capitaliser sur le référencement local

Si votre activité est basée sur un secteur géographique, profitez-en ! Le référencement local est plus facile puisqu’il est basé sur des mots-clés plus précis comme « Cours anglais Strasbourg » ou « naturopathe Villeneuve d’Asq ».

Mettez le nom de l’entreprise et l’adresse en pied de page, par exemple.

Insérer votre localité ou votre secteur dans

  • les titres SEO
  • les titres et sous-titres : pas tous bien sûr mais parsemés là où le visiteur a besoin de l’information
  • les textes
  • les légendes et textes alternatifs des images qui s’y prêtent, comme « Cabinet de psychothérapeute à Thonon »

Revendiquez et optimiser votre fiche Google My Business. C’est simple et gratuit !

Faites référencer votre entreprise dans les annuaires locaux comme le site de la mairie ou l’office du tourisme. Et aussi dans des annuaires comme Les pages Jaunes ou Yelp. Ou encore les annuaires de votre profession.

Nouez des partenariats avec des activités connexes à la vôtre du même secteur géographique. Par exemple, un photographe de mariage avec un traiteur, un wedding planner…

Travailler les liens

Il y a 3 types de liens. Vous en gérerez facilement 2 et vous travaillerez le 3ième au fil du temps.

Liens internes

Il s’agit simplement de faire des liens logiques entre vos différents contenus. 2 articles de blog sur le même sujet devraient être reliés. Ou encore, en fin d’article, vous devriez proposer de continuer la lecture sur des sujets en lien. C’est facile à faire, car vous en avez la maîtrise.

Liens externes

Dans cet article, je vous ai proposé des outils et j’ai mis un lien vers la page correspondante. Ce sont des liens externes. Ils pointent vers un site extérieur au vôtre. Vous pouvez mettre aussi des liens vers des sources de référence.

L’intérêt de ces liens, c’est de montrer à Google que vous vous appuyez sur des sources fiables. Vous en mettrez en quantité limité.

Là encore, vous avez la maîtrise de ces liens puisqu’ils sont sur votre site. Et la bonne pratique, c’est de les faire ouvrir dans un nouvel onglet. Ainsi, vous ne perdez pas vos visiteurs.

Les backlinks ou liens retours

La partie du SEO la plus compliquée, concerne les backlinks et ce sont les liens les plus importants pour le SEO. Ces liens sont sur des sites différents du vôtre et ils pointent vers votre site.

Vous ne maîtrisez pas ces sites externes, donc c’est difficile à obtenir. Dans l’absolu, il faudrait que

  • ces liens viennent le plus possible de sites connus et reconnus
  • ces liens proviennent le plus possible de sites dans votre thématique
  • ces liens soient variés, venant de types de sites différents, avec des mots différents sous le lien, vers des pages différentes de votre site
  • ces liens soient créés de façon régulière et en augmentant

Débutez donc par des annuaires si vous le pouvez. Les sites comme Doctolib sont très intéressants, le lien vers votre site sera excellent pour votre SEO.

Faites-vous connaître, soyez actif sur les réseaux sociaux, donnez des conférences, faites-vous interviewer, rédigez des articles qui attirent les backlinks… Tout ce que vous faites pour votre notoriété est bon pour votre SEO.

Avoir de la patience

Et il vous faudra aussi cultiver votre patience. En SEO, les résultats ne sont pas instantanés. Parfois, en quelques mois. Parfois davantage. Cela dépend de vos concurrents qui sont plus ou moins forts en SEO. Mais aussi de vos cibles, qui sont plus ou moins présentes sur le Web, qui font plus ou moins de recherche sur vos mots-clés. Par exemple en B2B, dans certains secteurs, on ne cherche pas de solutions ni de fournisseurs sur Internet, mais par le bouche-à-oreille.

Un autre critère pour le SEO est la performance du site. Vérifiez au moins que votre site est en https, qu’il est responsive, c’est-à-dire adapté aux mobiles, et que les pages s’affiche rapidement.

En parallèle, pensez à mettre en place un suivi des données SEO. Les résultats étant lent à venir, on ne les voit pas toujours. Cela vous encouragera et vous pourrez concentrer vos efforts là où c’est le plus efficace. Vous trouverez dans cet article des conseils pour mettre en place ce suivi SEO et choisir les indicateurs à suivre en fonction de vos objectifs.

Poursuivez votre lecture pour rendre votre site plus visible et plus efficace

ebook calendrier éeditorial

Vous écrivez des articles et vous voudriez être plus efficace ?
Suivez le guide pour anticiper et s’organiser avec un calendrier éditorial !

Retour haut de page