Optimisation SEO de contenu : 10 points rédactionnels à vérifier

L’optimisation SEO de contenu consiste à répondre le mieux possible aux besoins des moteurs de recherche en matière de rédaction Web. C’est indispensable pour être visible sur Google et bien positionner les pages de son site Web. On commence par prioriser les pages sur lesquelles intervenir en fonction des mots-clés visés. Puis on travaille la sémantique de son texte et on perfectionne la présence du mot-clé. Pour gagner du temps, on peut s’aider d’outils : ils permettent à la fois de visualiser un score SEO et d’éviter la suroptimisation SEO.

Optimisation SEO de contenu : 10 points rédactionnels à vérifier

Qu’est-ce que l’optimisation SEO ?

L’optimisation SEO consiste à améliorer une page Web ou un site pour le faire monter dans les résultats de recherche sur des mots-clés visés. L’objectif est d’augmenter le trafic organique du site, c’est-à-dire le trafic en provenance des moteurs de recherche.

Let plus précisément, l’optimisation SEO de contenu se concentre sur l’amélioration du contenu : travailler les textes et les métadonnées pour améliorer le positionnement d’une page Web sur une requête donnée.

Pourquoi optimiser son contenu pour le SEO ?

Le contenu est un des piliers principaux du référencement naturel. Sans contenu, il est difficile de bien se positionner sur Google.

Bien plus, pour envoyer de bons signaux aux moteurs de recherche, il faut nourrir votre site de nouveaux textes. Cela peut être de nouveaux articles ou pages. Ou alors une amélioration de contenus existants.

Enfin, le SEO est un domaine en constante évolution. Parce que les algorithmes des moteurs de recherches évoluent. Et parce qu’il y a de plus en plus de sites Internet et donc de potentiels concurrents. Il faut donc régulièrement s’assurer que nos pages importantes ne perdent pas leur place dans la hiérarchie des résultats. Cela permet de réagir rapidement et d’optimiser à nouveau ces contenus.

Il peut y avoir aussi de nouvelles opportunités, comme de nouvelles collaborations réussies permettant d’écrire un cas client. Ces nouveaux éléments peuvent permettre de faire remonter une page sur Google.

Rédaction et optimisation de contenu

L’optimisation SEO de contenu concerne en premier lieu la rédaction : écrire pour plaire à la fois à vos visiteurs et aux moteurs de recherche.

De nombreux autres éléments interviennent avec des poids divers sur le SEO :

  • La performance de la page
  • Le maillage interne
  • Les liens externes
  • L’autorité du site en lien avec les backlinks
  • L’optimisation technique du site
  • La performance globale du site

On peut ajouter aussi des critères indirects comme le trafic de la page et globalement du site, ainsi que l’activité sur les réseaux sociaux.

Parmi tous ces éléments, celui qui a le poids le plus important, c’est le contenu. C’est pourquoi on va se concentrer sur cet aspect ici. Néanmoins, le meilleur conseil à vous donner, c’est d’optimiser un minimum la performance de votre site.

Quelles pages ou articles optimiser en priorité ?

Quand on se lance dans l’optimisation SEO d’un site, on a tout intérêt à prioriser ses actions pour se concentrer sur celles qui devraient avoir un impact rapide sur son positionnement SEO.

Comment faire ? À l’aide de Google Search Console ou Ubersuggest, analysez vos pages, leur positionnement, les mots-clés associés déjà présents, la pertinence de ces mots-clés pour votre activité et le volume de recherche. Vous pourrez ainsi travailler en priorité les pages ou articles déjà placés sur des mots-clés intéressants.

Vérifiez aussi que vous avez une chance raisonnable de dépasser vos concurrents. Si les pages mieux placées appartiennent à des gros sites avec beaucoup plus d’autorité et sont bien optimisées, il sera plus difficile de leur passer devant.

Les 10 points à vérifier pour l’optimisation SEO de sa page

Les 10 points à contrôler quand on optimise un contenu pour le référencement naturel :

  1. Le titre de la page doit être en H1 et contenir le mot-clé visé.
  2. Les sous-titres sont travaillés aussi soigneusement que le titre. Au moins un H2 contient le mot-clé visé. Les autres utilisent le champ lexical du mot-clé.
  3. Le title (ou meta-titre ou titre SEO) contient le mot-clé et si possible, d’autres mots de son univers lexical. Il peut intégrer la localisation si on vise un référencement local.
    Il compte environ 61 caractères avec le début attractif pour le lecteur.
  4. La métadescription compte environ 140 caractères et contient le mot-clé principal ou des dérivés proches.
  5. L’introduction utilise le mot-clé de façon naturelle et assez haut dans le paragraphe.
  6. La première occurrence du mot-clé est en gras ainsi que du vocabulaire du champ lexical.
  7. Le corps du texte contient plusieurs fois, le mot-clé, ses déclinaisons et son champ lexical, le tout avec naturel. Il est lisible : composé de phrases courtes et de paragraphes courts. Il est long, bien écrit et de qualité.
  8. Chaque image a une balise « Texte alternatif » remplie avec une description de l’image. Si cela s’y prête, on y insère le mot-clé.
  9. La page participe au maillage interne du site de façon logique : des liens sont insérés depuis cet article ou vers cet article.
  10. Le texte contient 1 ou 2 liens vers des sites externes de référence.

Et si mon texte est trop court ?

Vous pouvez ajouter un texte en bas de page destiné au SEO tout en restant lisible et intéressant pour un visiteur humain. Ou bien une FAQ où vous répondez aux questions habituelles de vos cibles.

Vous manquez d’idées ? Piochez-en ici :

  • des conseils
  • des citations
  • un bonus à télécharger
  • des infographies
  • des statistiques
  • une vidéo
  • 5 erreurs à éviter
  • Un résumé en fin d’article
  • Avez-vous répondu à toutes ces questions : qui, quoi, quand où pourquoi, comment, combien, avec quoi, pour qui ?

Quels outils permettent d’améliorer le score SEO de son contenu ?

Pour vous aider dans l’optimisation SEO de vos contenus, il existe des outils SEO centrés sur la sémantique.

D’abord pour le texte à proprement parler : 1.fr ou yourtext.guru que je préfère. Ils permettent notamment d’améliorer sa richesse sémantique, d’augmenter la densité du mot-clé tout en contrôlant la sur-optimisation. Ces outils font donc gagner un temps précieux.

Pour une utilisation efficace,

  • Notez la position de la page sur le mot-clé avant de travailler
  • Sur yourtext.guru
    • Commandez un guide
    • Testez le texte de départ et faire une capture du résultat au départ
  • Optimisez votre texte avec toutes les indications
  • Testez à nouveau le contenu avec yourtext.guru et comparez le résultat

Un autre outil intéressant est Thruuu. Il permet de bien comprendre la SERP, c’est-à-dire les résultats de Google pour votre mot-clé. On peut s’inspirer des titres, sous-titres et métadonnées des pages bien positionnées.

Dernier outil, Google Search Console : il permet de suivre la position de son mot-clé et aussi de soumettre l’URL de la page modifiée pour que le changement soit pris en compte plus rapidement.

Comment optimiser son contenu pour le SEO : la méthode complète

Comme pour toutes les actions, une méthode structurée évite une perte de temps et d’énergie. Je vous partage ici ma méthode d’optimisation SEO des pages de mes clients.

Bien définir son mot-clé

Identifiez le mot-clé que vous voulez travaillez. Cherchez la page la mieux placée pour ce mot-clé. Et vérifiez que l’intention de recherche correspond à peu près au contenu de cette page.

Noter la position au départ

Notez la position de la page pour le mot-clé à l’aide de Google Search Console. Ou utilisez la version payante de Ubersuggest qui permet de suivre la position de mots-clés. À défaut, utilisez votre navigateur en navigation privée. De cette façon, vos recherches passées n’influent pas sur les résultats affichés.

S’inspirer des premiers résultats de la SERP

Analysez les premiers résultats sur ce mot-clé pour améliorer vos titres et sous-titres et vos métadonnées. Puisez de l’inspiration pour enrichir votre vocabulaire, compléter votre contenu et trouver des sujets d’images.

Pour cela, vous pouvez utiliser Thruuu ou la navigation privée.

Optimiser la page avec les 10 points essentiels

Reprenez chaque point de la liste et améliorez-le. Vous pouvez utiliser yourtext.guru pour gagner du temps.

Préparer les métadonnées

Pour connaître vos métadonnées actuelles, vous pouvez utiliser une extension comme SEO Minion A moins que vous n’ayez accès à l’administration de votre site. Si vous utilisez WordPress, allez dans la liste des pages. Puis sous la page concernée, cliquez sur « Modifier ». Dans la partie SEO – qui dépend de l’extension utilisée – vous pourrez voir et modifier le title et la métadescription.

Insérer sur le site

Quand le texte est prêt, vous pouvez l’insérer sur le site. Pensez à terminer le travail sur les liens. Ouvrez les liens externes dans un nouvel onglet. Améliorez le maillage interne avec des liens vers cette page dans d’autres pages proches sémantiquement.

Soumettre l’URL à Google

Quand tout est prêt, accélérez l’indexation en soumettant son URL à Google grâce à Google Search Console.

Faire connaitre son article

Si c’est possible, publiez-le sur les réseaux sociaux pour le faire connaître.

Pour résumer,

  • L’optimisation SEO de contenu, c’est le fait de respecter au plus près les standards du SEO pour la rédaction de texte sur le Web.
  • Elle permet de faire remonter une page sur les résultats de moteurs de recherche.
  • Bien choisir sur quelle page travailler en priorité donne des résultats plus rapides et plus visibles.
  • Les 10 éléments à surveiller pour un contenu optimisé SEO
    • Le titre H1 de la page
    • Les sous-titres
    • Le title
    • La métadescription
    • L’introduction
    • Des mots en gras
    • Un texte riche sémantiquement, long et lisible
    • Les images avec des textes alternatifs
    • Un maillage interne soigné
    • 1 ou 2 liens vers des sites de référence

Cet article vous a intéressé ? Poursuivez votre lecture :

Cet article vous a plu ? Ne ratez rien, abonnez-vous à La brouette de contenu !

Tous les mois dans votre boite aux lettres, des conseils pour cultiver une stratégie de contenu pertinente.

Retour haut de page