SEO : 10 raisons d’utiliser Google Search Console

Vous vous intéressez au référencement naturel ? Vous avez mis en place un plan d’action SEO ? Mesurer les résultats de vos actions SEO est essentiel. Vous pourrez savoir si vous travaillez dans la bonne direction et suivre les avancées.

Pour cela, commencez par utiliser Google Search Console, un outil tout à fait adapté aux TPE et indépendants. Pourquoi ? Parce qu’il est gratuit, simple, proposé par Google lui-même, avec des fonctionnalités utiles.

Google Search Console, c’est quoi ?

D’après Google,  « Google Search Console est un service gratuit que nous vous offrons pour vous aider à contrôler et maintenir la présence de votre site dans les résultats de recherche Google, et à résoudre tout problème qui pourrait se poser ».

Donc il sert à

  • Contrôler la présence du site sur Google
  • Maintenir cette présence
  • Résoudre les problèmes, ou plus exactement être averti des problèmes

C’est donc un outil très utile pour le référencement naturel, l’art d’apparaitre le plus haut possible sur les résultats de recherche. Il permet de connaitre les informations récupérées par Google sur notre site et de les utiliser pour rendre votre site plus efficace et plus visible.

1- Google Search Console est un outil gratuit

Pour utiliser Google Search Console, il suffit d’un compte Gmail. L’accès est gratuit. Il faut ensuite connecter la console à votre site. Pour WordPress, cela se fait par l’intermédiaire de l’extension SEO.

En parallèle, les autres outils pour contrôler ou suivre son SEO coûtent souvent chers. Ils sont plutôt destinés aux agences SEO. Ces budgets sont en général inadaptés aux TPE ou indépendants. Alors profitez de cet outil complétement gratuit.

Pour les activités dont le business model est basé sur le référencement naturel, vous complèterez certainement Google Search Console par d’autres outils payants.

2- Utiliser Google Search Console, c’est simple !

L’interface est en français. Les données sont ensuite rassemblées dans la console par thème. C’est donc plutôt facile de s’y retrouver.

Google propose des explications à chaque étape. Il suffit de survoler sur les points d’interrogation :

L'aide de Google Search Console

Par ailleurs, on reçoit par mail un message quand il détecte une erreur. Il suffit de suivre le lien pour voir le détail. Ensuite, vous pouvez modifier ce qui est nécessaire sur votre site.

On peut recevoir un récapitulatif par mail 1 fois par mois. Encore une fois il y a un lien à suivre pour voir les détails.

3- Google Search Console est un outil Google

Le service est fourni par Google. Or c’est Google qui fixe les règles du référencement naturel. On voit donc notre site avec les yeux de Google. Les informations sont donc directement utiles.

Finalement pourquoi se focaliser sur Google ? Il existe d’autres moteurs de recherche comme Bing, Ecosia… Alors pourquoi s’intéresser autant à Google ? En France, 95 % des recherches se font sur Google. La dépendance au géant américain est très forte.

On pourrait s’en détacher et d’ailleurs, chacun peut agir en utilisant un autre moteur. Quoiqu’il en soit, ces derniers cherchent à se rapprocher des algorithmes de Google. La philosophie reste donc la même. Bing et Qwant ont le même genre d’outil que la Google Search Console. Vous pouvez vous en servir en complément, si vous avez du temps.

4- Donner à Google un plan de son site

Un sitemap est un plan du site, une sorte de sommaire des pages du site. Il existe plusieurs formats : les robots de Google ont besoin du format XML. Cela leur permet de mieux comprendre la structure du site. Ils ont aussi une première approche de la thématique du site grâce aux URL. C’est dire l’importance de ce sitemap.

Comment faire ?

D’abord, il faut créer un sitemap. Sur WordPress, votre extension SEO comme Yoast SEO ou SEOPress ou Rankmath permet la création de ce sitemap dans une page dédiée.

Ensuite, sur la Google Search Console, vous copiez l’url de votre sitemap dans l’onglet « Sitemaps ». Les moteurs de recherche vont pouvoir naviguer plus facilement sur votre site.

Déposer un sitemaps avec Google Search Console

5- Prévenir Google des changements

Quand vous modifiez votre site, Google met un certain temps à le prendre en compte. Il faut attendre que les robots de Google reviennent faire un tour sur votre site et passent sur la page en question. Pour aller plus vite, vous pouvez lui envoyer une sorte de message pour lui dire

  • J’ai modifié cette page
  • Cette page est nouvelle

Dans le jargon, on appelle cela indexer ou ré-indexer la page.

Comment faire ?

Sur la Google Search Console, il suffit de se rendre dans le menu « inspection de l’url » ou directement coller l’url dans la zone d’inspection des url en haut dans le bandeau gris. La modification est prise en compte assez rapidement, la durée varie selon les sites.

Inspecter une url avec Google Search Console

6- Être averti des erreurs repérées par Google

Malgré nos efforts pour soigner les pages, il reste parfois des problèmes. Par exemple, sur la version mobile, si un bouton est trop près d’un lien, l’internaute va rencontrer une difficulté pour réaliser son action.

Dans ce cas, Google le repère et vous en avertit grâce à la Google Search Console. Vous pouvez alors améliorer l’ergonomie de votre page.

7- Connaitre les mots-clés que Google nous a affectés

Quand les robots des moteurs de recherche viennent sur votre site, ils parcourent les pages et les contenus. Ils en déduisent des mots-clés pour chaque page : ce sont des expressions qu’un internaute pourrait taper dans Google pour arriver à votre page.

Comment trouvent-ils ces mots-clés ? Ils notent les mots qui reviennent souvent, les synonymes, les mots dans les endroits « importants » comme les titres et les titres SEO.

Pourquoi c’est important ?

Cela permet de savoir si on travaille dans la bonne direction. La liste de ces mots-clés devrait être en accord avec votre activité. Parfois ce n’est pas le cas. Par exemple, si vous proposez des articles invités trop tôt avec un sujet parallèle au vôtre, vous risquez de voir apparaitre des mots-clés en rapport avec vos invités et pas exactement avec votre sujet.

Où trouver ces mots-clés dans Google Search Console ?

Dans la Search Console, rendez-vous dans l’onglet « Performances ». Puis dans le tableau en bas, les mots-clés sont appelés les requêtes. Pour avoir un maximum de données dans ce tableau, il faut penser à cliquer sur les rectangles blancs en haut pour les colorer :

8- Connaitre la position de ces mots-clés

Google Sarch Console ne donne pas seulement la liste de vos mots-clés. Il donne aussi leurs positions.

Vous pouvez donc noter la position de vos mots-clés importants. Si vous souhaitez suivre leur évolution, vous devrez le noter dans un tableur.

Pour un suivi automatique, vous devrez utiliser un outil de suivi de position payant comme SEOwl.

Comment faire ?

Dans la Search Console, de la même façon que dans le paragraphe précédent. Avec le tableau complet, vous avez dans la dernière colonne, la position de chaque mot-clé.

9- Améliorer son contenu

Les données de Google Search Console peuvent aussi vous permettre d’améliorer votre contenu existant. Pour cela, 2 pistes. Améliorer :

  • le positionnement de vos pages
  • le taux de clic de vos pages

Améliorer le positionnement

Commencez par identifier les pages moyennement positionnées. Pour cela, toujours dans le même tableau, dans l’onglet « Pages », triez par position en cliquant sur « Position ». Puis cliquez sur la flèche à côté de « Position » pour mettre les meilleurs résultats en premier.

Regardez les pages dont les positions sont entre 10 et 30. Sélectionnez celles qui sont les plus importantes pour votre activité.

Retravaillez ces pages. Vérifiez que :

  • les titres et sous-titres sont bien définies en titre H1, H2, H3…
  • votre mot-clé apparait suffisamment (mais pas trop) dans les titres, le début de la page…
  • ce mot-clé apparait sous forme de synonyme et que son champ sémantique est présent.
  • votre contenu est lisible sur le Web : phrases courtes, paragraphes courts, peu de forme passive, mots de transition…
  • vous avez rempli les balises « alternative texte » des images

Améliorer le taux de clic

Identifiez les pages bien ou moyennement positionnées avec un taux de clic plus faible que la moyenne. Pour cela, dans le même tableau que précédemment trié par position, observez la colonne CTR (Taux de clic). Identifiez les pages importantes pour vous avec un moins bon taux de clic.

Ces pages ont un taux de clic à améliorer. Qu’est-ce que ça veut dire ? Quand votre page est affichée dans les résultats de recherche, peu d’internautes cliquent sur ce lien pour arriver sur la page. Or comment un visiteur peut-il choisir de cliquer ou non sur un lien ? Il va se baser sur le titre SEO et la meta-description.

Il vous reste donc à retravailler ces 2 éléments !

10- Avoir des idées de nouveaux sujets

La liste de vos mots-clés est une bonne base pour trouver de nouveaux sujets.

Les mots-clés importants

Regardez les mots-clés importants pour vous et votre activité et qui ne sont pas encore bien positionnés. Pour les améliorer, vous pouvez écrire des articles qui viendront soutenir l’article principal en mettant des liens vers cet article. Quelques idées :

  • Reprenez le sujet pour des cibles particulières : 1 article par cible.
  • Détaillez un point de l’article principal
  • Donnez les 10 raisons de …
  • Listez les outils à utiliser ou bien les différentes méthodes possibles

Les mots-clés en plus

Google affecte parfois plusieurs mots-clés par page. Si cela correspond à votre activité, c’est peut-être l’occasion d’écrire un nouvel article visant spécifiquement ce mot-clé. Ou bien un article qui détaille un aspect ou qui prend un angle particulier.

Les mots-clés manquants

Cherchez dans la liste ce qui ne s’y trouve pas : des expressions liées à votre activité, à vos offres, les problématiques clients… Tout ce qui ne s’y trouve pas devrait faire l’objet d’un ou plusieurs articles.

Pour aller plus loin

Travailler sa structure avec les liens internes

Les liens internes sont importants pour aider les moteurs à comprendre la structure de votre site. Ils sont aussi utiles aux visiteurs humains pour poursuivre leur lecture ou approfondir un point. C’est ce qu’on appelle le maillage interne.

Vous pouvez vous aider de l’onglet « Liens », partie « Liens internes » : les pages les plus importantes devraient recevoir le plus de liens internes

Surveiller ses backlinks

Les backlinks sont les liens sur d’autres sites qui pointent vers le vôtre. Plus compliqués à obtenir, Ils sont un élément très important en SEO.

Vous pouvez les suivre dans l’onglet « Liens », partie « Liens externes ».

Conclusion

Vous avez tout intérêt à utiliser Google Search Console pour suivre votre SEO.

Une fois connectée à votre site, comment l’utiliser ?

  • Traitez les erreurs quand elles vous sont notifiées
  • Tous les mois, analysez vos résultats : dans l’onglet Performance, suivez le nombre d’impressions, le taux de clic et la position de vos mots-clés.

Vous devriez compléter par des mesures de trafic avec Matomo, Google Analytics ou autre.

L’objectif, c’est de savoir si vos efforts en matière de référencement naturel ont un impact et si vous allez dans la bonne direction.

Pour continuer votre lecture

Vous voulez développer votre visibilité pour attirer de nouveaux clients ? Ne ratez rien, abonnez-vous à la newsletter de 2CA Web  !

1 mail/2 mois les actualités, des astuces pour booster votre visibilité : site Web, SEO, outils pour gagner en efficacité…

Retour haut de page