Rédaction SEO : le guide pour optimiser votre contenu SEO

L’objectif des entreprises, c’est de se faire connaitre, souvent en se rendant visible sur Google. Mais avec les millions de pages indexées par les moteurs de recherche, il est plus difficile de bien se positionner sur le Web. Produire du contenu de qualité et optimisé pour le SEO répond à cette attente. C’est l’objectif du rédacteur SEO.

Rédaction SEO : le guide pour optimiser son contenu SEO

Rédaction SEO : la rédaction Web combinée au référencement naturel

La rédaction web, c’est quoi ?

La rédaction web, c’est écrire un contenu pour un site Internet ou un blog, en respectant les standards du Web. Cela concerne donc toutes les pages d’un site (page de présentation, de vente, bio…) et les articles de blog. Ils ont chacun des attendus différents.

Mais l’objectif général, c’est d’obtenir un contenu agréable à lire, clair, compréhensible et qui incite l’internaute à réaliser une action.

Pour les pages du site, le rédacteur répond à toutes les questions que le visiteur pourrait se poser, tout en l’amenant vers l’action suivante. Il évite les gros pavés de texte et privilégie les titres et les intertitres pour donner du rythme et de la lisibilité à son écrit.

Et pour rédiger de façon efficace un article de blog, il soigne particulièrement ces éléments :

  • Le plan : c’est le squelette du contenu. Il permet de définir la structure d’un texte pour avoir un contenu logique et compréhensible.
  • Les titres : ils mettent en valeur des éléments. Ils sont essentiels pour la lecture du contenu sur le Web, mais aussi pour leur indexation.
  • Les intertitres : ils introduisent ou annoncent un paragraphe. Ils facilitent la lecture de la page Web.
  • L’accroche : elle sert à capter l’attention des lecteurs et les incite à lire le contenu. Elle aide aussi les moteurs de recherche à comprendre le sujet.
  • La conclusion : elle synthétise l’ensemble et propose une action au lecteur, comme lire un autre article ou bien découvrir un service présenté sur le site.

La rédaction SEO

La rédaction SEO, c’est produire un contenu respectant le plus possible les critères d’optimisation de Google.

Le but est différent de la rédaction Web : il s’agit ici d’optimiser le contenu d’une page pour les moteurs de recherche de façon à la positionner le plus haut possible sur les résultats de recherche sur la requête ciblée.

Le rédacteur SEO va donc produire un texte

  • Riche sémantiquement, en particulier dans le champ lexical que Google pense retrouver pour ce mot-clé,
  • Structuré avec des balises cohérentes,
  • Contenant le mot-clé visé et ses dérivés aux endroits stratégiques,
  • Inséré dans le maillage interne, c’est-à-dire avec des liens internes,

Il est accompagné

  • D’images en lien avec le sujet, optimisées en poids et avec un attribut « Texte alternatif » cohérent,
  • D’un title et d’une méta-description optimisés.

Développer son SEO ou référencement naturel est un sujet très complexe, car il s’agit de donner à Google ce qu’il attend. Le problème, c’est que Google ne rend pas publics ses critères. Il n’en donne que des miettes. Le reste, ce sont des hypothèses émises par les référenceurs et qui ont l’air de se vérifier sur de nombreux sites. Google reste un mystère !

Néanmoins, les changements d’algorithme vont tous dans le même sens : se rapprocher d’un comportement humain, faire en sorte que les liens affichés soient les plus pertinents possibles pour l’internaute.

Pourquoi faire appel à un rédacteur SEO ?

Vous ferez écrire vos contenus par un rédacteur SEO si votre stratégie est fondée, au moins en partie, sur le SEO. Si vous cherchez à attirer du trafic sur le Web via les moteurs de recherche, alors vous avez besoin de pages bien positionnées sur des requêtes liées à votre sujet. Votre site doit donc contenir des contenus optimisés pour le SEO sur ces mots-clés.

Mais tous les sites n’ont pas forcément besoin de contenu optimisé pour le SEO.

Par exemple, vous pouvez faire appel à un rédacteur Web pour développer votre notoriété au travers d’articles de blog qui exprimeront votre vision du sujet. Dans ce cas, les contenus ne seront pas nécessairement optimisés pour le SEO.

La première question à se poser pour savoir si la rédaction SEO est faite pour vous, c’est : votre cible fait-elle des recherches sur Google pour comprendre son problème et trouver une solution ? Si oui, votre présence sur les affichages des moteurs de recherche peut être pertinente.

Ensuite, étudiez vos concurrents et leurs pages Web. Si vous avez de gros concurrents avec de gros moyens SEO, les premières places peuvent être difficiles à obtenir. Voyez si d’autres mots-clés moins concurrentiels pourraient vous apporter un trafic intéressant.

Et, quelle que soit votre stratégie, ne misez pas tout sur le SEO. Équilibrez vos sources de trafic pour ne pas être dépendant de Google et ses changements d’algorithme. Et adaptez vos contenus à vos objectifs.

Préparez la rédaction d’un contenu optimisé pour le référencement

Un contenu optimisé pour le SEO est d’abord un texte de qualité, pertinent pour votre audience et pour les moteurs de recherche.

Votre stratégie de contenu se base sur un ensemble de mots-clés, pertinents pour votre entreprise.

Définir un contenu pertinent pour l’audience

Qu’est-ce qu’un contenu Web de qualité ? C’est un écrit bien rédigé, sans fautes de grammaire ou d’orthographe, sans erreurs ou approximations et balayant l’ensemble du sujet.

Le contenu est à la fois utile, utilisable et utilisé. Pour répondre à cet objectif, le sujet doit être choisi avec soin. Pertinent pour le lecteur, il répond à l’une des problématiques de la thématique.

C’est pour cela qu’avant de fixer des sujets, il est pertinent de bien connaitre son buyer persona.

Le buyer persona, c’est le profil de votre audience cible, c’est-à-dire les personnes que vous souhaitez toucher par votre message.
Plus vous le connaitrez, plus vous choisirez un sujet pertinent.

Vous pourrez ensuite identifier les mots-clés qui correspondent à ses problématiques.

Étudiez les moteurs de recherche

Une fois choisi le sujet, effectuez une recherche sur Google. Étudiez les premiers résultats sur le mot-clé visé.

Déterminez le type d’éléments proposés par Google : page de vente, article de blog, comparatif, fiche produit, recette, tuto, vidéo… Votre contenu doit correspondre avec les attendus de Google. C’est ce qu’on appelle l’intention de recherche de niveau 1.

Jetez un œil aux contenus. Est-ce conforme à ce que vous pensiez rédiger ? Si oui, c’est parfait. Vous respectez l’intention de recherche de niveau 2.

Un petit bémol cependant. Si vous écrivez dans une petite niche ou une thématique innovante, vous constaterez que les résultats de recherche ne sont pas toujours pertinents. Dans ce cas, il vous faudra « éduquer » Google et pour cela il vous faudra être patient.

Profitez de votre étude pour estimer le nombre de mots à rédiger. Il s’agit de faire mieux que vos concurrents. C’est pour cela qu’il n’y a pas une réponse unique à la question : combien faut-il de mots pour un contenu optimisé ? Cela dépend de la thématique !

Rédigez un contenu optimisé pour le SEO

Vous avez validé votre sujet ? Vous pouvez passer à la phase de rédaction.

Effectuez des recherches sur le sujet

Commencez par rassembler du matériel. Cela peut-être des données exploitables comme des chiffres clés, des statistiques, des citations… Conservez le lien de vos sources pour pouvoir les citer.

Cherchez de l’inspiration, mais ne copiez pas. Ce n’est pas éthique et puis vous risquez d’être sanctionné par Google à cause du contenu dupliqué.

Vous pouvez aussi tirer profit de votre propre expérience avec des anecdotes, des conseils, des astuces… C’est ce qui donnera à votre écrit une authenticité et une valeur incomparable pour vos lecteurs.

Notez vos idées pêle-mêle, sans chercher à les organiser.

Cherchez aussi les questions souvent posées, les « People also ask », qui vous feront de bons sujets de paragraphe.

Structurez votre article

Quand vous avez assez de matière, organisez vos idées de façon logique et rédigez les titres de paragraphe.

Parmi les outils SEO, vous pouvez aussi utiliser Thruuu. Il analyse la SERP, c’est-à-dire les premiers résultats de recherche.

Le logiciel permet de comprendre l’intention de recherche des internautes et d’en déduire les éléments essentiels pour dépasser les concurrents. D’un coup d’œil, vous lisez aussi les titres intertitres et métadonnées pour vous donner de l’inspiration.

Quand le titre et les intertitres sont prêts, passez à la rédaction du contenu.

Rédigez et enrichissez la sémantique

Listez ensuite le vocabulaire à décliner dans votre texte. Plus le champ lexical sera riche, plus la page sera optimisée pour le référencement naturel.

On est bien loin de l’optimisation d’il y a quelques années où il fallait répéter à outrance son mot-clé : le texte devenait illisible pour le lecteur humain. À présent, les algorithmes de Google se rapprochent du comportement humain et ils apprécient la richesse du langage.

Néanmoins, placez votre mot-clé à des endroits stratégiques comme le titre, le début du texte, un titre H2 ainsi que dans le corps avec parcimonie. Gardez en tête que l’ensemble doit être agréable à lire et riche sémantiquement.

Pour vous aider, vous pouvez exploiter la puissance d’un logiciel comme yourtext.guru qui mesure l’optimisation d’un texte tout en proposant un guide de vocabulaire à utiliser.

Soignez la relecture

La phase suivante est indispensable à un contenu de qualité : la relecture. Corrigez et simplifiez.

Pensez aussi à enrichir le texte d’anecdotes tirées de votre vécu, si c’est possible.

Travaillez sa lisibilité en évitant les longues phrases et les gros paragraphes.

Aidez le lecteur à lire facilement votre contenu en ajoutant du gras sur les mots importants. Sur le Web, vous remarquerez que la lecture est différente que sur un support papier. Nous survolons les contenus Internet. Votre contenu sera facile à lire si on comprend de quoi il s’agit uniquement avec la titraille et les mots en gras.

Aidez les algorithmes et insérez la balise H1 pour le titre principal et des balises H2 ou H3 pour les sous-titres.

Tirez parti du maillage interne

Pour booster le SEO de votre site, faites des liens entre les articles aux sujets connexes avec des liens hypertextes. C’est ce qu’on appelle le maillage interne.

Exploitez title et méta-description

N’oubliez pas de rédiger le title de la page. C’est ce qui apparait en bleu et en gros sur la SERP. Il peut être identique au titre de la page, mais ce n’est pas obligatoire.

Idéalement, il contient le mot-clé et contient entre 30 et 61 caractères.

La méta-description, correspond aux 2 lignes de texte sous le title dans les affichages de google. Ce n’est pas un critère SEO direct, mais indirect. C’est ce qui motive les internautes à cliquer sur votre lien quand il apparait dans la SERP. Le taux de clic en dépend, donc le trafic. Et le trafic est un critère du SEO.

Faites appel au pouvoir des photos

Intéressez-vous aussi aux images pour enrichir votre contenu. Des visuels de bonne qualité, originaux -évitez les banques d’images – et en lien avec le texte.

Réduisez leurs tailles et leurs poids pour ne pas alourdir la page Web.

Et insérez un attribut « Texte alternatif » qui décrit l’image. Il sert aux non-voyants et mal voyants, mais aussi à Google pour comprendre la photo.

Il ne vous reste plus qu’à publier la page et à demander une indexation aux moteurs de recherche.

La rédaction SEO en résumé

La rédaction SEO a pour objectif d’écrire un contenu optimisé pour le référencement afin de le positionner le plus haut possible sur Google pour un mot-clé visé.

Elle diffère de la rédaction Web par une optimisation sémantique avec l’insertion du mot-clé à des endroits stratégiques et l’utilisation de variations de cette expression.

Le rédacteur SEO est spécialisé dans ce type de contenu. Il optimise le contenu que vous souhaitez positionner sur les moteurs de recherche.

La rédaction SEO se déroule ainsi :

  • Définition d’un sujet et d’un mot-clé pertinent,
  • Étude de la SERP pour comprendre l’intention de recherche et produire un résultat conforme aux attentes de Google,
  • Structuration de l’article avec des intertitres pertinents,
  • Rédaction du contenu en visant la qualité et la richesse sémantique,
  • Relecture et insertion de balises titre,
  • Maillage interne,
  • Rédaction des métadonnées.

Puis le contenu est publié et envoyé à Google pour indexation.

Vous avez aimé cet article ? Poursuivez votre lecture :

Sylvie Massey par Bulles de Joie Photographie

Je suis Sylvie Massey, rédactrice Web SEO & Copywriter passionnée par l’écrit et les relations humaines.

Plume sensible et joyeuse, j’ai créé 2CA Web avec la mission d’aider entrepreneurs, TPE et PME à se rendre visibles et remarquables par les mots.

Les 2 pieds dans l’opérationnel pour obtenir des résultats, la tête dans la stratégie pour garder le cap, je mets ma plume, ma créativité et mon réseau au service de votre visibilité.

Rédaction, accompagnement éditorial ou formation, c’est selon vos besoins !

Retour en haut