Comment rendre votre entreprise visible sur internet ?

Vous êtes indépendant, TPE ou commerçant, artisan et vous souhaitez développer votre activité ? Vous savez que le web est un canal incontournable pour toucher votre public et vous démarquer de la concurrence. Mais comment rendre votre entreprise visible sur internet ? Quels sont les leviers à utiliser pour attirer l’attention, générer du trafic et fidéliser vos clients ?

Dans cet article, je vous présente les principales stratégies pour booster votre visibilité sur le web. Vous découvrirez comment créer un site web optimisé, communiquer sur les réseaux sociaux, optimiser votre référencement sur les moteurs de recherche, recourir à la publicité en ligne… Conseils pratiques, exemples concrets et outils : tout comprendre pour mettre en œuvre efficacement votre stratégie de visibilité.

comment rendre votre entreprise visible sur internet ?

Apprenez à connaitre votre audience

Avant de partir la tête baissée à la conquête de votre visibilité sur le web, commencez par la première étape, indispensable à la réussite de vos actions future : l’étude de vos cibles.

Négliger cette étape, c’est s’exposer à des frustrations ou à du renoncement, car votre stratégie risque fort de passer à côté de vos cibles.

Un exemple : vous publiez sur un réseau social. Vous y passez du temps et de l’énergie. Et rien ne se passe. Vous investiguez et vous vous rendez compte que vos clients ne sont pas sur ce réseau. Prendre le temps de connaitre votre buyer persona reste le meilleur moyen de partir sur des bases saines.

Cette étude initiale devra répondre au moins à ces questions :

  • Qui sont vos potentiels acheteurs ?
  • Sont-ils dans une zone géographique précise ?
  • Quels réseaux sociaux utilisent-ils ? Sont-ils actifs (liker, commenter, publier) ?
  • Où cherchent-ils de l’information sur votre sujet ? Revues, podcasts, moteurs de recherche, webinaires, forum, salons… ?
  • Quels sont leurs objectifs ? Leurs défis ? Leurs problèmes ?
  • Que pouvez-vous faire pour eux ?

Appuyez-vous sur vos clients existants, notamment vos « bons » clients. Et si vous démarrez votre activité, rencontrez des cibles potentielles et demandez-leur de répondre à votre étude.

Cette analyse évolue dans le temps. Comme souvent en entreprise, les éléments peuvent évoluer. Parce que vous changez d’offres. Parce que vous testez une nouvelle cible. Parce que la cible évolue… Les raisons peuvent être nombreuses !

Créer un site web, socle de votre communication

La base de votre présence sur le web sera votre site internet, comme le vaisseau amiral de votre flotte. C’est sur lui que repose votre crédibilité.

Un site web peu flatteur, parce que pas assez professionnel ou un peu vieilli ? Et c’est votre image qui peut être écornée. N’oubliez jamais que le premier réflexe de vos contacts – et le vôtre aussi – c’est de faire une recherche sur internet.

Un site internet professionnel, ce n’est pas seulement un site qui donne une bonne image de votre entreprise. C’est aussi un site clair et convaincant, qui incite l’internaute à vous rencontrer ou à acheter selon votre activité. Le design doit rester au service de votre business.

Répondez aux questions que peut se poser votre cible. Utilisez son langage et même son verbatim (les expressions qu’elles utilisent) que vous pouvez retrouver dans les témoignages ou commentaires qu’elles déposent sur les sites et les réseaux sociaux.

Concevoir son site web a un autre avantage : il vous oblige à clarifier votre présentation et vos offres. Pour être lisible pour les autres, vous devez d’abord l’être dans votre tête.

10 conseils pour réussir son site

  1. Respectez la rédaction web : aérez, misez sur des titres percutants, utilisez des phrases courtes.
  2. Soignez la navigation : exploitez les menus pour donner de la lisibilité à votre site internet et pour tracer un premier parcours du visiteur.
  3. Restez sobre : votre site restera pertinent plus longtemps. Utile aussi pour ne pas éparpiller votre visiteur.
  4. Affichez des témoignages : affichez-en sur toutes les pages qui présentent vos services ou produits.
  5. Mettez en évidence les moyens de contact : quand une personne cherche à vous contacter, elle peut se démotiver si elle n’arrive pas à trouver.
  6. Exploitez la page à propos : vous pouvez casser la glace et commencer à nouer un lien.
  7. Sécurisez votre site : pensez aux mises à jour techniques, aux sauvegardes. Vous dormirez plus tranquilles !
  8. Respectez vos obligations : respectez la loi, c’est rassurant pour l’internaute.
  9. Soignez vos mots : la tonalité devrait refléter la personnalité de l’entreprise et utiliser la persuasion. Soyez clair et pertinent, c’est la base de votre visibilité sur le web.
  10. Ciselez vos appels à l’action : incitez à l’action avec des verbes d’action et un texte court et limpide.

Comment créer son site internet ?

Pour créer votre site, vous utiliserez un logiciel qu’on appelle CMS. Il en existe une offre pléthorique et vous pourrez vous sentir perdu très légitimement. D’autant que chacun de vos amis vous donnera des avis divergents.

Quelques conseils simples pour vous aider :

  • Méfiez-vous des abonnements pour la création du site. Cela peut vite vous coûter très cher et si vous voulez quitter le prestataire, il faudra tout reconstruire.
  • Mettez bien à plat vos besoins actuels et futurs, ainsi que vos ressources et vos contraintes. Cela vous permettra de faire un choix pertinent pour votre activité.
  • Les prestataires, quels qu’ils soient, utilisent un CMS ou plusieurs. Ils ne peuvent avoir une vision à 360°, car les outils sont trop nombreux. Ils auront tendance à vous conseiller leurs CMS favoris et c’est normal. D’où l’idée de prendre le temps de lire quelques ressources sur le sujet pour avoir un peu de recul.

Cela étant dit, le CMS plus utilisé dans le monde, et loin devant, c’est WordPress. 65 % des sites sont construits avec WordPress. Viennent ensuite Shopify (6 %), Joomla (3 %), Wix et Squarespace (2,6 %) (Source).

Pourquoi WordPress séduit-il autant ?

  • Un CMS léger et performant si on ne l’alourdit pas inutilement.
  • Un CMS open source : si votre hébergeur ne vous plait plus, vous pouvez transporter votre site ailleurs sans problème.
  • Un outil évolutif : vous pourrez modifier votre thème graphique sans changer tout votre site quand il aura pris quelques rides. Vous pourrez ajouter plus tard une boutique, un espace membre, un système de réservation…
  • Un écosystème vaste et dynamique : WordPress évolue constamment pour être plus performant, plus léger, plus accessible.
  • De très nombreux prestataires spécialisés dans WordPress.
  • De très nombreux livres et tutos pour ceux qui veulent se lancer seuls.

En contrepartie, vous devrez mettre à jour le logiciel et de sécuriser votre site. WordPress étant open source et très répandu, les sites non mis à jour et peu ou pas sécurisés se font attaqués régulièrement. Rien de dramatique non plus. Il vous faudra prévoir la maintenance technique et la sécurisation du site ou la déléguer à un prestataire spécialisé.

WordPress est le meilleur choix possible sur le long terme quand le budget initial le permet. Vous lancez votre activité et votre budget est contraint ? Si vous êtes à l’aise avec les nouvelles technologies, créez vous-même votre site WordPress. Sinon, dirigez-vous vers Shopify pour une boutique en ligne ou un outil comme Wix pour un site vitrine. Et quand votre activité se sera développée, vous pourrez passer à WordPress.

Encourager le bouche-à-oreille

L’outil le plus puissant pour rendre son entreprise visible reste le bon vieux bouche-à-oreille. Rien de tel qu’une recommandation pour rassurer un nouveau contact.

Cet outil ne coûte rien et vous pouvez le rendre encore plus puissant avec ces bonnes pratiques :

  • Soignez l’expérience client. Offrez-leur un service au-delà de leurs attentes. Vos clients deviendront vos ambassadeurs ! Et vous pourrez aussi augmenter vos tarifs en proposant un meilleur service.
  • Prenez soin de la relation avec vos contacts. Prenez des nouvelles de temps en temps, sans chercher à vous vendre. Un moment désintéressé, mais qui permet de vous rappeler à son souvenir et de raviver le souvenir de votre collaboration.
  • Encouragez vos clients à laisser des avis sur votre entreprise et des témoignages. Le bouche-à-oreille nouvelle génération se passe aussi sur internet. Les avis sur internet complètent les conseils de proches.
  • Exploitez la force des rencontres dans les réseaux professionnels. Vous rencontrerez ainsi de nouveaux contacts. Vous pouvez aller plus loin et proposer des conférences dans ces groupes si votre métier s’y prête.

Selon votre activité, vous pouvez recueillir des avis sur une plateforme externe comme Google My Business, Facebook ou Trustpilot. Ou bien les afficher sur votre site web. C’est notamment le cas des témoignages anonymisés par exemple dans les métiers du bien-être ou du coaching.

Communiquer sur les réseaux sociaux

Être présent sur les réseaux sociaux est efficace pour la visibilité de votre entreprise à condition d’avoir des pratiques pertinentes.

D’abord, soyez présent au bon endroit. La présence sur ces plateformes est chronophage. Il faut donc bien choisir celles qui vous sont utiles. Où est votre audience ? Où est-elle la plus active ? Contentez-vous de 1 ou 2 réseaux si votre équipe est restreinte.

Sur les réseaux sociaux, mieux vaut être puissant que dispersé.

Ensuite, publiez du contenu pertinent :

  • Utile à votre cible : inspirant, divertissant, didactique
  • Cohérent : avec un design uniforme sur tous vos supports et des contenus homogènes, votre communication aura beaucoup plus d’impact.

Les réseaux comme LinkedIn, Instagram, Facebook… sont utiles à la fois pour faire connaitre votre entreprise, pour fidéliser sa clientèle et pour fédérer une communauté autour de vos valeurs. Chaque objectif donne lieu à des contenus différents, vous ouvrant un grand champ des possibles.

Pour préparer votre stratégie de contenu, vous devez définir :

  • Votre ton de voix et vos règles de rédaction : vos textes sont-ils décalés, narratifs, poétiques ? Utilisez-vous le « vous » ou le « tu » ?
  • Vos territoires d’expression : choisissez 2 ou 3 thèmes sur lesquels vous vous exprimerez.
  • Vos formats : texte avec ou sans images, vidéos courtes ou longues, podcasts…
  • Votre fréquence de publication : restez réalistes. Mieux vaut publier moins, mais mieux.

Un conseil pour vos images : prévoyez des modèles que vous pourrez décliner. Cela vous permettra d’avoir une cohérence visuelle et d’être plus visible.

Optimiser son référencement sur les moteurs de recherche

Avoir un site internet n’est en général pas suffisant. Vous avez besoin que des internautes puissent vous trouver sur le web. C’est l’objectif du référencement :

  • Le référencement local permet de rendre votre entreprise visible lors d’une recherche avec une localisation. Par exemple, quand on tape sur Google « Déménagement Colombes ».
  • Le référencement payant ou SEA correspond à des publicités sur Google ou autres moteurs de recherche ou sur les réseaux sociaux. On en parle un peu plus loin, mais retenez que c’est une approche court terme : quand vous arrêtez la publicité, votre visibilité sur internet disparait.
  • Le référencement naturel ou SEO a pour objectif de rendre votre site internet visible le plus haut possible sur Google sans payer de publicité. Cette approche vise le long terme : la visibilité est plus longue à se mettre en place, mais elle reste plus longtemps.

Le référencement local est une approche très utile et assez facile pour toutes les entreprises qui ont besoin de visibilité sur un territoire géographique. Il faudra d’abord créer une fiche sur Google business Profile (anciennement Google My Business) pour apparaitre sur les résultats locaux dans Google Maps. Remplissez-la avec soin et faites-la vivre en ajustant vos contenus et en ajoutant des images régulièrement.

Il faut aussi travailler le référencement local sur votre site. Par exemple, en ajoutant un texte optimisé sur votre localisation.

>> En savoir plus sur le référencement local.

Le SEO s’appuie sur 3 piliers : la technique avec un site performant, le contenu et la popularité.

D’abord, cherchez vos mots-clés pertinents. C’est-à-dire les expressions que les internautes entrent sur un moteur de recherche comme Google pour arriver sur un site comme le vôtre. Il faudra viser un mot-clé principal par page internet. Donc si votre site contient 5 pages, vous pouvez viser 5 mots-clés.

Ensuite, optimisez votre contenu pour Google. Il faut rédiger un texte contenant le mot-clé visé aux endroits stratégiques, comme le title, les mots-clés secondaires bien placés et un champ lexical riche. Le référencement a bien évolué : maintenant, si votre technique consiste à insérer le plus possible votre mot-clé, votre page ne sera pas visible, car Google déprécie les contenus suroptimisés.

>> En savoir plus sur la rédaction SEO.

Le référencement naturel s’appuie aussi sur la popularité mesurée en particulier par les backlinks, ces liens sur d’autres sites qui pointent vers votre site. C’est le cas par exemple d’un annuaire comme les Pages Jaunes ou Google My Business qui propose un lien vers votre site.

Acquérir ces liens nécessite une stratégie à long terme et c’est certainement le pilier le plus compliqué du SEO. La patience est de mise !

Si vous voulez vérifier la visibilité de votre site sur internet, passez en navigation privée sur votre navigateur. Sinon, l’affichage sera faussé par vos recherches précédentes. Contrôlez la visibilité de votre nom de marque et aussi de vos services ou de vos produits.

Comment passer en navigation privée ? Tapez « Ctrl+Maj+n » ou « Ctrl+Maj+p » sur Mozilla Firefox pour faire apparaitre une nouvelle fenêtre de votre navigateur qui ne prendra pas en compte l’historique de votre navigation. La recherche n’est pas tout à fait neutre, car elle prend en compte votre localisation. Mais cette procédure vous donnera un aperçu plus juste de votre visibilité.

Publier régulièrement du contenu sur votre blog

Publier sur son blog présente plusieurs intérêts pour votre entreprise :

  • Nourrir le SEO : il nécessite du contenu frais et régulier, ce que vous ferez avec votre blog.
  • Démontrer votre expertise : si vos textes sont de qualité, ils seront la preuve de vos compétences sur votre thématique.
  • Développer votre notoriété : vos articles seront la base de votre communication sur les réseaux.

Vos contenus devront répondre à des exigences de qualité : dans le contenu et la forme et l’optimisation pour Google.

Pour rédiger des articles utiles et pertinents, choisissez votre sujet pour votre audience et pour Google. L’idéal est un thème qui répond à une question de votre cible à un stade de son parcours de maturation et qui correspond à un mot-clé recherché sur les moteurs de recherche.

Cela peut être une réponse à un pourquoi (pourquoi faire telle action ? Pourquoi c’est important de… ?), à un comment (Comment résoudre tel problème ? Comment choisir… ?), un comparatif, des conseils, des astuces, des tutoriels, des interviews…

Ensuite, bâtissez la structure de l’article avec tous les points relevés par votre expérience, complétés par les questions fréquemment posées à Google.

Rédigez ensuite avec un vocabulaire riche et une syntaxe propre.

Retravaillez vos titres pour qu’ils soient plus percutants et qu’ils contiennent en partie le mot-clé visé.

Enfin écrivez des métadonnées optimisées, comme le title et la métadescription.

>> Découvrir la méthode performante que j’utilise pour écrire un article de blog.

Créer une liste email pour les newsletters

Construire et nourrir une communauté permet de communiquer avec des personnes déjà averties.

De nombreuses entreprises utilisent pour cela les réseaux sociaux. Pourtant elles courent le risque de perdre leurs communautés, car elles ne maitrisent pas les algorithmes de ces plateformes qui peuvent décider de changer les règles du jeu quand elles le souhaitent.

Les listes d’emails, en revanche, sont votre propriété. Si vous les avez remplis en respectant le RGPD, ces contacts ont accepté de s’inscrire. Ce sont donc des contacts qualifiés puisqu’ils montrent pour votre activité un intérêt suffisant pour vous donner leur mail.

De plus, sur les réseaux, nous sommes inondés de contenus. Nous ne pouvons tout voir. Par mail, votre message arrive directement dans la boite mail de votre abonné. Vous avez donc passé un premier obstacle.

Il vous reste ensuite à écrire un objet de mail pertinent pour qu’il soit ouvert. Et à rédiger un texte de mail performant pour être lu jusqu’au bout.

Le but de ces newsletters ne doit pas être de vendre à chaque envoi, mais surtout de nouer une relation forte avec vos abonnés. C’est ce lien qui crée la communauté et qui aboutit au mécanisme d’achat spontané.

Pour collecter des emails qualifiés, vous pouvez afficher un court formulaire d’inscription avec une promesse forte, proposer une offre gratuite, un ebook… L’important, c’est de bien choisir son sujet pour n’attirer que des contacts qualifiés.

Utilisez un logiciel d’envois d’email pour que vos envois passent les barrières antispam des boites mail. Cela vous permet aussi de programmer vos envois et de suivre les résultats de vos campagnes : taux de délivrabilité, d’ouverture et de clics.

>> Tout savoir sur les newsletters et le lien aux abonnés

Recourir à la publicité en ligne

La publicité sur Google Ads (anciennement Google Adwords) est un levier utile à la visibilité de votre entreprise. On l’appelle aussi le référencement payant ou SEA.

On peut aussi faire des publicités sur les réseaux sociaux comme Facebook Ads, Instagram business, LinkedIn Ads…

À la différence du référencement naturel, le SEA est efficace dès le début de la campagne de publicité, mais l’effet sur la visibilité s’arrête dès qu’on coupe le financement.

La publicité sur internet, en particulier sur Google, est utile au lancement d’une entreprise pour soutenir et booster le SEO. Ou bien pour une campagne de crowdfunding.

Sur le long terme, selon votre business modèle, il peut être utile de continuer ponctuellement pour des événements ou de façon continue.

Quelle que soit la plateforme de publicité, mettez en place un système de suivi. Vous devez pouvoir lire le retour sur investissement ou ROI. Notamment au démarrage de la campagne, il faut pouvoir tester et ajuster les publicités pour déterminer le format et le contenu les plus performants. C’est nécessaire pour avoir une vision sur vos résultats et votre budget.

Les publicités sur Google sont plus performantes et moins coûteuses si le contenu de votre site internet est optimisé pour Google. C’est encore une raison pour travailler le référencement naturel de votre site web.

Pour résumer :

Rendre son entreprise visible sur le web n’est pas une option, mais une nécessité pour les indépendants, les TPE, les commerçants et les artisans.

Il existe plusieurs leviers pour y parvenir. Vous pouvez créer un site web optimisé, communiquer sur les réseaux sociaux, optimiser votre référencement sur les moteurs de recherche, recourir à la publicité en ligne, créer une liste email pour les newsletters et encourager le bouche-à-oreille.

Ces actions vous permettront de gagner en notoriété, en trafic et en fidélité si votre contenu est pertinent et de qualité.

Faites le point régulièrement sur votre stratégie de visibilité pour adapter vos actions et vérifier leurs pertinences.

Vous avez aimé cet article ? poursuivez votre lecture :

Sylvie Massey par Bulles de Joie Photographie

Je suis Sylvie Massey, rédactrice Web SEO & Copywriter passionnée par l’écrit et les relations humaines.

Plume sensible et joyeuse, j’ai créé 2CA Web avec la mission d’aider entrepreneurs, TPE et PME à se rendre visibles et remarquables par les mots.

Les 2 pieds dans l’opérationnel pour obtenir des résultats, la tête dans la stratégie pour garder le cap, je mets ma plume, ma créativité et mon réseau au service de votre visibilité.

Rédaction, accompagnement éditorial ou formation, c’est selon vos besoins !

Retour en haut