Mettre à jour un contenu existant : le grand ménage du blog

Faire un ménage de printemps sur son blog est particulièrement utile si on veut continuer à profiter des articles un peu anciens. Mettre à jour son contenu permet d’augmenter son trafic, d’optimiser son référencement naturel et de cultiver sa stratégie de contenu en minimisant ses efforts. C’est aussi une des bonnes pratiques de communication responsable.

Comme un nettoyage de fond d’une maison, on commence par analyser chaque élément pour les trier : on garde, on améliore, on recycle ou on jette. Dans cet article, vous trouverez de nombreuses pistes pour dépoussiérer votre contenu.

mettre à jour son contenu, le grand ménage du blog

Quand mettre le contenu de son blog à jour ?

Pour actualiser le contenu d’un blog, il n’y a pas de fréquence idéale. Cela dépend du site et de vos objectifs. Tous les ans, voire tous les 6 mois si vous écrivez de nombreux articles et si votre objectif SEO est fort.

Mais si votre site a moins d’un an, il n’y sans doute pas besoin de faire du ménage.

En revanche, plus le blog est ancien, plus nombreux sont les articles, plus le travail sera important. Dans ce cas, il faudra commencer par un audit complet et un plan d’actions pour répartir le chantier sur la durée.

Autre facteur différenciant : le thème du blog peut être plus ou moins lié à l’actualité. On ne traitera pas de la même façon un texte daté, par exemple « Les tendances marketing 2022 », qu’un contenu indépendant du temps comme « 10 conseils pour gérer son stress lors d’un examen ».

Si vous avez un objectif SEO déterminé, la mise à jour des contenus devrait se faire très régulièrement. Notamment en suivant la position de ses pages importantes.

Pourquoi actualiser son site Internet ?

Il y a plusieurs raisons qui peuvent motiver à mettre à jour son contenu.

Améliorez votre trafic et votre notoriété

Vous voulez donner le meilleur à vos lecteurs ? C’est une bonne idée pour votre visibilité. Un meilleur contenu est davantage lu. Meilleur trafic, meilleur taux de rebond. Vous améliorez aussi votre image de marque et donc votre notoriété.

D’autre part, un article mis à jour attire souvent plus de trafic qu’un nouvel article qui part de zéro. Un résultat plus rapide donc.

Optimisez votre SEO

Un meilleur contenu, c’est ce que cherche Google. Et il apprécie le contenu récent. Ses robots visiteront votre site plus souvent si vous modifiez votre site que s’il reste sans changement pendant longtemps.

En modernisant votre contenu, vous pouvez en profiter pour ajouter des mots-clés secondaires. Ainsi l’article pourra se positionner sur plusieurs requêtes.

Une mise à jour de contenu existant est donc une action positive pour le SEO.

Adoptez la communication responsable

Le numérique a un poids de plus en plus lourd sur l’environnement. Selon GREEN IT, il représente par exemple 3,8 % des émissions de gaz à effets de serre, avec une croissance constante.

Chacun peut agir à son niveau. Pour votre blog, participez à la sobriété numérique et adoptez le slow-content. Moins de contenu, mais de meilleure qualité.

Et mettre à jour un contenu augmente sa durabilité et donc son intérêt pour votre site.

Soyez visible sans vous épuiser

Un article ancien, dépoussiéré et actualisé pourra être de nouveau publier sur les réseaux sociaux. Comme il sera de meilleure qualité, vous aurez certainement de quoi publier plusieurs posts avec des angles différents, des focus sur des paragraphes….

Conseil : mettre à jour un article n’est pas forcément plus court que rédiger un nouvel article. Selon le temps dont vous disposez, choisissez de mettre à jour un article déjà assez bien optimisé ou au contraire, un texte qui a besoin d’être revisité entièrement.

ebook calendrier éeditorial

Vous écrivez des articles et vous voudriez être plus efficace ?
Suivez le guide pour anticiper et s’organiser avec un calendrier éditorial !

Comment mettre à jour le contenu existant d’un blog ?

Procédez en 2 temps. D’abord un audit puis la réécriture.

Analysez vos articles de blog

Comme un nettoyage de printemps, analysez pour faire un tri : conservez, jetez ou recyclez !

Les critères à prendre en compte :

  • La qualité du contenu, en particulier, sa longueur, sa richesse sémantique et son intérêt pour le lecteur.
  • La pertinence du contenu, notamment son exactitude et son besoin d’actualisation.
  • Le trafic de cet article : un trafic qui baisse peut être un indicateur qu’il faut améliorer le contenu.
  • Ses positions SEO et les mots-clés associés : il peut s’agir d’accompagner la montée dans les positions, de renverser une baisse des positions ou d’enrichir le texte pour travailler des mots-clés secondaires.
  • Ses backlinks : les articles qui drainent le plus de liens entrants sont les plus précieux et seront prioritaires pour être améliorés.
  • Et aussi ses partages sur les réseaux sociaux.

Prenez aussi en compte les cocons sémantiques ou clusters sémantiques existants ou à construire.

Conservez les sujets correspondants à une question ou une attente de vos prospects. Même avec un trafic faible, ce sont des pages utiles dans votre process commercial.

Triez ensuite chaque contenu avec 4 possibilités :

  • Conserver
  • Améliorer
  • Fusionner
  • Supprimer

Recombiner plusieurs articles en un seul peut être utile quand les textes sont trop pauvres ou trop courts. L’ensemble pourra faire un bel article après arrangement.

Conseil : attention aux url.
Pour les fusions et suppressions, mettez bien en place une redirection avant de supprimer un article.
Pour les modifications, ne changez pas l’url même si vous changez son titre. Google ne s’y retrouverait pas ! Et vous perdriez les backlinks et autres partages.

À la fin de l’analyse, mettez en place un plan d’actions pour optimiser votre chantier.

Transformez vos contenus

Moderniser un texte, cela veut dire faire des changements substantiels si vous voulez que cela soit pris en compte par les moteurs de recherche.

Parmi les actions possibles, vous pouvez ajouter du contenu :

  • Rédigez de nouveaux paragraphes sur des parties que vous n’aviez pas traitées.
    Vous cherchez l’inspiration ? Utilisez les 5 W : why, what, who, when, where. Ou bien une des « Autres questions posées » de Google. Ou encore dans les articles de vos concurrents.
  • Si des lecteurs ont laissé des commentaires, répondez aux questions dans l’article.
  • Ajoutez des sources, des citations, des témoignages.
  • Demandez un avis d’expert.
  • Ajoutez une FAQ.
  • Insérez un sommaire.

Optez pour l’amélioration :

  • Améliorer l’introduction.
  • Optimisez la titraille et vérifiez leurs balises.
  • Actualisez les données obsolètes ou ajoutez-en des récentes.
  • Découpez les paragraphes trop longs.
  • Simplifiez le style : des phrases plus courtes, sans passif, ni jargon.
  • Renouvelez les témoignages.
  • Révisez la conclusion : ajoutez un résumé si l’article est long et un CTA (call to action, c’est-à-dire un appel à l’action : prendre RDV, lire d’autres articles…).

Travaillez vos liens :

  • Vérifiez les liens cassés.
  • Ajoutez quelques liens externes vers des domaines avec beaucoup d’autorité.
  • Peaufinez le maillage interne, les liens entre vos articles ou vos pages.

Actualisez les médias :

  • Vérifiez que vos images sont bien optimisées et que la balise «  texte alternatif » est bien remplie et optimisée.
  • Modernisez les captures d’écran.
  • Ajoutez des images, toujours bien optimisées : photos, infographies…
  • Insérez une vidéo pour allonger la durée de lecture.

Et des actions spécifiquement SEO :

  • Refaites une étude de mots-clés pour vérifier leurs pertinences.
  • Vérifiez l’intention de recherche du mot-clé visé car cela évolue et cela peut changer.
  • Contrôlez aussi l’intention de recherche secondaire pour répondre exactement aux attentes des moteurs de recherche.
  • Améliorer le title.
  • Retravailler la Meta description.
  • Optimisez votre contenu en ajoutant des mots-clés principaux ou secondaires aux endroits stratégiques.
  • Enrichissez la sémantique du texte. Aidez-vous d’un outil comme yourtext.guru.

Quand l’article est fin prêt et publié, ajoutez la date de mise à jour. Puis demandez une indexation sur la Google Search Console.

À retenir !

Vous pouvez programmer régulièrement une mise à jour du contenu existant sur votre blog, tous les ans par exemple.

Mettre à jour des articles permet d’améliorer votre trafic et votre notoriété et d’optimiser votre stratégie de contenu à moindre coût. L’impact sur le SEO peut être important si on respecte les bonnes pratiques. Et cette démarche rentre dans le domaine du numérique responsable d’une RSE.

Les points les plus importants à mettre à jour :

  • Supprimer ou fusionner des articles de faible contenu et avec peu de trafic, en ajoutant des redirections.
  • Actualiser les données, les témoignages et les photos.
  • Ajouter du contenu.
  • Vérifier la tendance du mot-clé et l’intention de recherche.
  • Optimiser le titre et les sous-titres, l’introduction et la conclusion, les métadonnées pour le SEO.
  • Augmenter la lisibilité du texte avec les bonnes pratiques de la rédaction Web.
  • Ajouter des liens internes.

Cet article vous a plu ? Poursuivez votre lecture :

Cet article vous a plu ? Ne ratez rien, abonnez-vous à La brouette de contenu !

Tous les mois dans votre boite aux lettres, des conseils pour cultiver une stratégie de contenu pertinente.

Retour haut de page