Comment j’ai créé mon site moi-même sans connaitre le Web !

Aujourd’hui, je vous invite à une nouvelle rencontre : celle de Laurence Guillon, naturopathe à Villeneuve d’Ascq, près de Lille. Pour sa 3ième vie professionnelle et son 4ième site Web, elle a croisé la route de 2CA Web au moment de lancer sa nouvelle activité. Elle savait ce qu’elle voulait en matière de design et elle voulait avoir la main sur la gestion complète du site. Mais ses compétences numériques étaient très légères. Et pourtant, son site a été lancé en quelques mois, pour sa plus grande satisfaction ! Retour sur cette vie riche et pleine de sens, et sur la création à 4 mains de son site WordPress.

 

comment j'ai créé mon site sans connaitre le web

Racontez-nous votre parcours :

Mon parcours a été essentiellement artistique, étant originaire d’un milieu où l’Art sous toutes ses formes a, et est encore aujourd’hui très présent. Il y a un gène familial qui se balade de génération en génération. J’ai tout d’abord été graphiste dans le monde de la publicité et de l’édition.

Je me suis reconvertie par la suite en tant qu’encadreur d’Art. Le travail d’encadreur étant une activité assez solitaire, je me suis rapidement dirigée vers la formation. J’ai donc mis en place des ateliers de loisirs et des cours de formation professionnelle, au cours desquels je préparais des adultes en reconversion au CAP d’encadreur.

Ce goût pour la transmission, associé à une prise de conscience qu’une bonne hygiène de vie est fondamentale pour rester en santé m’a amenée naturellement vers mon nouveau métier. Il y a un peu plus de deux ans j’ai donc changé totalement de cap pour apprendre le métier de Naturopathe.

fleurs roses

Pourquoi avoir choisi ce nouveau virage ?

Pour différentes raisons, tout d’abord parce que j’avais fait le tour de ma profession, j’ai un besoin viscéral d’apprendre de mon métier, et ce n’était plus le cas. Au bout de quinze années d’activité, je connaissais toutes les facettes de mon métier et ne me levais plus le matin avec l’enthousiasme de mes débuts.

Ensuite parce que je pense qu’il y a urgence que chacun se prenne en charge à la fois pour sa propre santé, pour le bien-être collectif et pour notre planète qui est en danger et je pense que la naturopathie répond parfaitement à ces problématiques. Depuis longtemps déjà, j’étais sensibilisée au bio, à la santé naturelle et j’ai un bon sens de la communication, ce qui est une bonne base pour être naturopathe.

 Enfin parce que c’est l’aboutissement logique d’un chemin de vie personnel et de nombreuses remises en question qui m’ont amenée à ce merveilleux métier.

La naturopathie, c’est quoi exactement ?

La naturopathie est encore à ce jour méconnue, de nombreuses personnes pensent que nous soignons avec des plantes, ce qui est fort restrictif et inexact. Tout d’abord, un naturopathe ne soigne pas, il conseille. Le naturopathe ne s’arrête pas aux symptômes, il cherche la cause du mal, il intervient en prévention et il accompagne. Ainsi, il donne des conseils en hygiène de vie et s’appuie pour cela sur les 3 piliers fondamentaux que sont l’alimentation, l’exercice physique et la gestion des émotions. Il possède à son actif d’autres outils naturels comme effectivement l’usage des plantes, des huiles essentielles, le massage-bien-être ou encore la réflexologie…

Il accompagne différentes pathologies fonctionnelles (problèmes ORL, allergies…), ainsi que des périodes de vie particulières (grossesse, ménopause, préparation aux examens…) ou encore des pathologies diagnostiquées, avec ou sans traitement médical associé. Le naturopathe peut par exemple accompagner une personne en chimiothérapie pour aider l’organisme à mieux supporter les traitements.

L’idée première est que le corps humain est doué d’un mécanisme d’auto-guérison et que pour que celui-ci fonctionne, l’organisme doit être en pleine santé pour avoir la capacité de résister à l’intrus.

Qu’est-ce qui vous fait vous lever le matin ? Qu’est-ce qui vous enthousiaste ?

L’idée d’apprendre et de comprendre, l’envie de partager mes connaissances avec mes consultants et l’impression d’avoir une utilité réelle. C’est la première fois de ma vie que je me sens légitimement à ma place.

Être naturopathe, c’est être éducateur de santé, c’est amener les personnes sur leur propre chemin et faire en sorte qu’ils deviennent acteur de leur propre santé.

Être thérapeute, c’est également apporter du soulagement à des personnes qui sont en souffrance, c’est se mettre au service de leur bien-être et c’est leur faire prendre conscience qu’on peut conserver ou retrouver la santé en utilisant ce que la nature a mis à notre disposition.

C’est aussi ce retour aux sources et au bon sens qui m’enthousiaste, cette prise de conscience que la nature a tout prévu pour que l’on soit heureux et en bonne santé. A nous de la respecter.

fleur blanche

Pour vos premiers chapitres professionnels vous aviez eu des sites Web. Pouvez-vous nous raconter ces expériences ?

J’ai eu en tout 4 sites web, le premier a été réalisé gratuitement par un copain, c’était le tout début des sites et sa durée de vie a été très courte par manque de connaissances mutuelles.

Le deuxième a été un beau fiasco, je me suis fait avoir par un commercial peu scrupuleux venu me prospecter. Il s’agissait d’une société qui n’avait aucune déontologie à part se faire de l’argent sur le dos de gens naïfs comme je l’étais à l’époque. Il ne correspondait ni graphiquement, ni au niveau rédactionnel à ce que je souhaitais et je n’avais pas la main dessus. A chaque fois que je souhaitais faire une modification, je devais faire une demande, la réponse était interminable et bien sûr l’acte était payant.

Le troisième site a été beaucoup plus sérieux car riche de mon expérience précédente, j’ai pensé moi-même la configuration du site et écrit les textes. Nous avons été trois personnes à travailler dessus, le webmaster, un graphiste et moi-même. Il correspondait davantage à mes goûts, seulement je n’avais pas complètement la main dessus, notamment au niveau des mises à jour. Le site a été piraté deux fois, ce qui a représenté un coût et je soupçonne que les mises à jour n’aient pas été faites ou qu’il y ait eu des failles quelque part.

Le quatrième site a été réalisé avec 2caweb.

chemin dans la forêt

Quand vous avez terminé votre formation de naturopathe, pourquoi avez-vous décidé d’avoir très vite un site ?

Je suis persuadée qu’il est indispensable d’avoir un site actuellement. C’est à la fois une carte de visite et un outil incontournable pour se faire connaître. Cela permet d’avoir de la visibilité et c’est un gage de sérieux. Lorsque les gens cherchent un naturopathe, ils ont quasi automatiquement le réflexe internet, il faut donc être présent et visible.

Comment envisagiez-vous la création du site et sa gestion ensuite ?

J’ai pensé à un moment le réaliser toute seule, car je savais ce que je voulais, et surtout ce que je ne voulais plus. En tant qu’ancienne graphiste, je désirais faire la conception par moi-même et avoir la main sur la gestion future du site. En revanche, mes connaissances en informatique et en réalisation de site étant plus que légères, je me suis mise en quête de trouver chaussure à mon pied. Une amie m’a mise en contact avec 2CA Web et le concept de création à quatre mains m’a séduit aussitôt.

Finalement, nos routes se sont croisées et vous avez créé votre site avec la  création à 4 mains  de 2CA Web. Comment cela s’est passé ?

Dans l’ensemble, ça s’est bien passé, j’ai eu un peu de mal au début à faire connaissance avec WordPress. Mes connaissances en informatiques étaient vraiment légères, je connaissais à peine le jargon utilisé sur le web et il m’a fallu un peu de temps pour me familiariser avec l’outil, je pense que je suis une référence en la matière et que si j’y suis arrivée, cela veut dire que c’est à la portée de tout un chacun

J’ai trouvé la formule à la fois intelligente et conviviale. Cela permet d’être autonome tout en étant guidé et de garder la main sur son propre site. Je suis très contente du résultat, le site me plait, correspond à mes attentes et je peux y apporter des modifications de textes ou de photos quand je le souhaite.

lavande en fleur

Le site a été lancé : laurenceguillon-naturo.com et votre activité a démarré. Comment se passe la gestion du site ?

La gestion se passe très bien. Honnêtement ce n’est pas très contraignant. Il suffit de faire les mises à jour régulièrement.

Selon vos conseils, j’insère deux fois par mois des articles dans mon blog, ce qui favorise le référencement naturel et permet de communiquer davantage avec les réseaux sociaux.

Vous vous servez aussi des réseaux sociaux. Lesquels ? Quel est votre retour d’expérience ?

Je suis sur Facebook, LinkedIn et Instagram. Cela me permet de développer mes réseaux.

J’ai d’ailleurs trouvé deux activités complémentaires grâce à LinkedIn. Un travail de naturopathe conseil dans un magasin bio et un travail de pigiste sur le web, j’écris en effet des articles dans un journal de santé Thérapeutes magasine. Je publie mes articles de blog sur Facebook, LinkedIn et Google My Business toutes les deux semaines, et j’envoie des posts tous les deux à trois jours sur Instagram.

Ainsi, je suis régulièrement présente sur le web, et mon site est référencé naturellement. Mon site est en ligne depuis environ quatre mois et se trouve déjà dans les premiers résultats de Google pour une recherche sur mon nom et sur la première page pour une recherche sur mon activité, malgré la forte concurrence, ce qui est vraiment très bien.

Il est indispensable d’être présent de façon très régulière sur les réseaux sociaux, cela permet de se créer des réseaux comme une araignée tisse sa toile. C’est un travail assez conséquent, mais qui donne des résultats vraiment intéressants sur le moyen et le long terme.

A retenir :

  • Un site optimisé par un professionnel, c’est l’assurance de gagner du temps
  • Un site que vous avez créé – avec de l’aide pour gagner du temps et de la sérénité – c’est l’assurance de pouvoir être réellement autonome sur ce site
  • Écrire des articles de qualité et optimisé, c’est indispensable si on veut apparaitre en haut des moteurs de recherche
  • Profiter des réseaux sociaux, c’est idéal pour augmenter sa notoriété et son trafic et répartir ses sources
  • Pour une activité localisée, c’est important d’avoir une page Google My business bien optimisée

Une belle illustration qu’avec un peu d’accompagnement, on peut être complètement autonome sur son site Web, son référencement naturel ou SEO et sa communication digitale. Laurence est partie de quasiment zéro et en quelques mois, elle a créé un site professionnel et authentique. Elle se sert des réseaux sociaux et du SEO pour trouver des clients : son activité est déjà très bien lancée. Je lui souhaite de continuer à se développer à ce rythme !

Vous voulez développer votre visibilité pour attirer de nouveaux clients ? Ne ratez rien, abonnez-vous à la newsletter de 2CA Web  !

1 mail/mois avec le nouvel article en exclusivité, des astuces pour booster votre visibilité : site Web, SEO, réseaux sociaux, outils pour gagner en efficacité…

La lettre mensuelle destinée aux indépendants ou TPE qui vendent des services et qui veulent développer leur visibilité pour augmenter leur chiffre d’affaire !

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

 Les informations saisies seront uniquement exploitées pour vous envoyer notre newsletter ainsi que des inforlmations relatives à notre entreprise. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment à l'aide du lien inclus dans chaque mail. Conditions générales et politique de confidentialité

Partagez sur Pinterest !

illustratrice et autonome sur son site
illustratrice, comment je gère ma visibilité

Laisser un commentaire

Fermer le menu
Aliquam ipsum ut elementum quis eleifend nec Praesent